Non classé

Costa Rica chapitre 1 : amour vegan !

C’est là que les choses sérieuses commencent… On s’envole vers l’inconnu, on abandonne toute forme de famille. On flippe un peu mais en même temps on est toute excitée, on a envie de la bouffer cette route, enfin !

En arrivant à San José, capitale du Costa Rica, j’ai opté pour la solution Couchsurfing. Couchsurfing c’est un site internet ou application pour smartphone et littéralement, le principe c’est que tu peux surfer (c’est à dire squatter) sur le canapé de quelqu’un, gratuitement juste parce que tu fais partie de cette communauté de gens cools et ouverts qui ont envie de partager un petit bout de vie, un petit bout de culture et dans mon cas un petit bout de manger également.

Je me suis inscrite là-dessus l’an dernier et j’ai fait de très belles rencontres en accueillant chez moi des voyageurs de passage à Bordeaux (petite dédicace to my sweet bear from Minnesota).

Du coup, dans un quartier résidentiel de San José, c’est chez Diego que j’ai posé mon sac à dos. Diego, jeune salvadorien, chef vegan dans un resto du coin et un cœur et un sourire qui redonnent foi en l’humanité.

Diego mange de la mangue verte, une spécialité d’Amérique Latine qui se trouve à tous les coins de rue. Les quartiers de mangue sont servis dans un sac plastique, arrosés de jus de citron vert et saupoudrés d’une pincée de sel.

 

Le restaurant végétalien où il bosse s’appelle Luv Burger et c’est délicieux, bien sûr, puisque c’est fait avec du luv (du love, de l’amour quoi).

À la carte, une ribambelle de burgers et de « bowls » très copieux (houmous, falafels, veggies…).

Tout est frais et savoureux, donc bien sûr je recommande vivement. Le resto mais aussi le couchsurfing (une des plus chouettes façons de voyager, chez soi ou à l’étranger).

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply